jeudi 9 octobre 2014

Patrick Deville Viva

Référence : Patrick Deville, "Viva", éditions du Seuil, 208 pages, 2014, isbn 9782021135961


« Un roman d’aventure sans fiction ». Patrick Deville

 « La vie d'un homme est comme une oeuvre de fiction qu'il organise à mesure qu'il va. » Ortega y Gasset, cité par Patrick Deville - Viva page 83


 Patrick Deville, prix Fémina 2012 pour Peste et choléra, retrace dans le Mexique des années 1930, le destin croisé de trois figures marquantes de cette époque, le communiste Léon Trotsky alors en exil après s'être opposé à Staline, L'écrivain Malcolm Lowry, le poète français André Breton et l'artiste peintre Frida Kahlo

Le Mexique des années trente est un pays en ébullition, surtout des ville comme Mexico, Tampico et Cuernavaca. Il attire non seulement Trotsky et Lowry qui sont au centre eu récit mais aussi des personnages attachants tels Frida Kahlo et Diego Rivera, Tina Modotti, B. Traven qui jongle avec ses identités, ou André Breton et Antonin Artaud en quête des Tarahumara. [1]

Avec son nouveau récit, Patrick Deville poursuit sa quête de l'évolution du monde à travers des histoires puisées sur tous les continents. Après Pura Vida, sous-titré Vie et Mort de William Walker, [2] le premier livre de cette série en 2004, suivirent La Tentation des armes à feu [3] en 2006, Equatoria [4] en 2009, Kampuchéa [5] en 2011 et Peste et Choléra [6] en 2012 jusqu'à ce dernier volet.

              

Mais Trotsky finira assassiné d’un coup de piolet dans la tête, rattrapé par la haine stalinienne, tandis que le héros de Lowry dans Au-dessous d'un volcan, est exécuté par les fascistes avant d’être jeté au fond d’une décharge. Telle est le destin de ces héros...

Seul bémol, la pléthore des personnages historiques et les allers-retours dans une trame historique touffue, qui peuvent décourager certains lecteurs. C'est le sentiment que l'on retrouve dans la critique de Culturebox  « Le style Deville n'a pas changé. C'est remarquablement écrit... rien de superflu... Sans être un livre facile... "Viva" exige une certaine ténacité, récompensée » ou de Les échos pour qui « le casting est brillant, mais le lecteur est asphyxié par l'avalanche des noms des lieux ou des références ».

  

Notes et références
[1] Les Tarahumara vivent dans la région de la Barranca del Cobre (Ravins du Cuivre en espagnol), au nord du Mexique, dans l'État de Chihuahua.
[2] Ce roman, sous pétexte de conter la vie de William Walker, est en fait centré sur l'histoire des révolutions au Nicaragua, en Amérique centrale et à Cuba entre 1789 et 1989
[3] L'amour et la mort à travers quatre textes
[4] Voyage à travers les pays africains riverins de l'équateur en compagnie de la dépouille de Savorgnan de Braza
[5] Voyage le long du Mékong pendant le procès des chefs Khmers rouges à Phnom Penh en 2009 et la révolte des Chemises rouges en Thaïlande en 2010.
[6] Il s'agit d'une biographie romancée du bactériologue Alexandre Yersin, membre de l'Institut Pasteur, découvreur en 1894 du bacille de la peste.

 << Christian Broussas – Deville Viva - Carnon - 09/10/2014 <><> © • cjb • © >>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire