mardi 23 juin 2015

Gao Xingjian Une canne à pêche pour mon grand-père

Référence : Gao Xingjian, "Une canne à pêche pour mon grand-père", éditions de l’aube/Le Seuil, traduit par Noël Dutrait, 1997

Recueil de nouvelles composé de Le temple, L’accident, La crampe, Dans un parc, Une canne à pêche pour mon grand-père et Instantanés.

            

Gao Xingjian, romancier, dramaturge, poète et même peintre, applique dans ces nouvelles ses conceptions en matière d’écriture, [1] comme il l’avait déjà fait au début de sa carrière avec l’art dramatique. Il parle à ce sujet de « courant de langage » pour évoquer aussi bien rêve et réel, que fantasmes et spiritualité. 

Prenant son inspiration à partir de faits puisés dans le quotidien comme ici la visite dans un temple délabré, un accident de la circulation, une crampe qui saisit soudain un nageur, une conversation dans un parc, il traite du réel en gardant ses distances, en restant neutre. 

On y retrouve ses thèmes favoris, la nostalgie de l’enfance, d’une certaine tendresse effacée par le temps ou les méfaits du modernisme, les mots, leur sonorité, leur répétition lui servent à transcrire sensations et sentiments. La dernière nouvelle, plus récente, écrite à Paris au début de son exil, privilégie la recherche de l’écriture pour susciter images et scènes au détriment de l’intrigue.

Le journaliste Jean-Louis Kuffer rejoint cette analyse  à travers son commentaire : « Gao Xingjian appartient à ce qu’on pourrait dire l’école du vrai. De fait, chaque mot qu’il écrit est lesté de son poids sens vécu et trouve sa place dans une langue limpide et pure de toute fioriture –chaque mot sonne vrai. »

                       

Notes et références
[1] Voir ses écrits théoriques Premier essai sur l’art du roman moderne ou La raison d’être de la littérature (2001) 


Voir aussi
* Gao Xingjian Littexpress -- Présentation Le Seuil
* Ma fiche Biographie de Gao Xingjian -
 
<< Christian Broussas - Gao Xingjian 2 - Feyzin, 23 juin 2015 © • cjb • © >>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire