lundi 7 septembre 2015

Balades à Chartres et Orléans


Chartres et sa cathédrale
      
La rosace                               Saints portail sud                             Le parvis

 Au Moyen-Âge, la cathédrale Notre-Dame de Chartres fut l’une des plus grandes cathédrales gothiques, aujourd'hui inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.
Ses vitraux sont particulièrement célèbres, considérés comme un ensemble très complets et les mieux préservés de l'époque médiévale. Leur intérêt réside dans leurs couleurs, surtout le fameux « bleu de Chartres ».

 Sur une surface de 2 600 m², ils présentent une collection remarquable illustrant la Bible, la vie des saints et des scènes de la vie des corporations. Les plus anciens, rescapés de l’incendie de 1194, sont Notre-Dame-de-la-Belle-Verrière et trois lancettes de la façade ouest.
La vieille ville de Chartres est composée de la Ville Haute autour de la cathédrale et la Ville Basse sur les bords de l'Eure. L’ensemble est un superbe exemple de constructions médiévales et renaissance.

   
Place du Bourg                   Rue des écuyers

Dans cet ensemble, ressort la place de la Poissonnerie, avec ses deux bâtiments caractéristiques la maison du Saumon et la maison de la Truie qui file. Comme ces noms l’indiquent, le quartier était consacré à la vente du poisson depuis le XVe siècle. La maison du Saumon doit son nom au saumon sur sa façade, qui comporte aussi une Annonciation et Saint-Michel terrassant le dragon.
   La maison du saumon

Orléans, cathédrale et centre ville

 
Place du Martroi avec la statue équestre de Jeanne d'Arc

 - La place du Martroiest le cœur symbolique de la cité, avec au centre une statue équestre monumentale de Jeanne d’Arc sculptée par Denis Foyatier et restaurée par le sculpteur Paul Belmondo, le père de l’acteur ;
- La chancellerie du duc d'Orléans, datant du XVIIIe siècle, place du Martroi dont seule subsiste la façade. (monument jumeau rue Royale) ;  
- La maison de Louis XI, fin du XVe, place Saint-Aignan. Construite par ce roi qui vénérait Saint-Aignan ;

La perspective de la rue Jeanne d'Arc


 - La rue Royale du XVIIIe siècle et ses arcades marchandes, largement reconstruite à l'identique après la Seconde Guerre mondiale. Superbes perspectives sur la statue de Jeanne d'Arc, place du Martroi notamment ;
- La rue Jeanne d'Arc des XVIIIe -XIXe siècles, grande artère en face de la cathédrale Sainte-Croix, longée d'immeubles magnifiques en pierre de taille qui forment un remarquable ensemble. - La reconstitution de la maison de Jeanne d'Arc, où elle a séjourné en 1429.

- La cathédrale Sainte-Croix
      

Monument historique depuis 1862, la cathédrale a été détruite en grande partie pendant les guerres de religion. La nouvelle cathédrale, commencé en avril 1601 se poursuivra jusqu’en 1829 où on en profite pour créer le grand parvis devant d’édifice ainsi que la percée de la nouvelle rue Jeanne d’Arc.

C’est dans cet édifice que Jeanne d’Arc es venue suivre la messe vespérale en mai 1429 pendant le siège de la ville.

À noter le grand orgue rénové à plusieurs reprises pour parvenir à l’orgue romantique actuel, qui comprend un ensemble de 54 jeux  représentant quelque 3 700 tuyaux.
L’orgue du chœur, plus petit, est aussi classé aux Monuments historiques.

           
Cathédrale côté remparts           Tour St-Paul

Balades culturelles 2015
* Voyages à Bourges, à Chartres et Orléans, en Normandie, en Bretagne --
* Voyages en Crète, dans les Hautes-Alpes, Balade à Chavannes

* Voyage à Toulon/Bandol
<< • • Ch. Broussas • ° Chartres-Orléans ° © CJB  °° • 09/08/2015 >>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire