François-Frédéric Guy né en janvier 1969 à Vernon dans l’Eure, est un pianiste concertiste et un musicien infatigable.
Ce boulimique a longtemps été considéré (très justement) comme un spécialiste de Beethoven avant de revenir à Johannes Brahms qu’il avait déjà interprété au début de sa carrière.

Résultat de recherche d'images pour      Résultat de recherche d'images pour

Depuis 2008, il s’est consacré à un "Beethoven Project" qui a débouché sur une série d’albums et des concerts sur les grandes scènes internationales. D’abord l’intégrale de ses concertos avec le Philharmonique de Radio France dirigé par Philippe Jordan [1] et l’intégrale de ses  32 sonates. Il a également donné une autre intégrale, celle de la musique de chambre pour piano et cordes aux côtés du violoniste Tedi Papavrami et du violoncelliste Xavier Phillips.

  Afficher l'image d'origine  
     François-Frédéric Guy
et Xavier Phillips

Dans une interview à France 2, à propos de son "Beethoven Project", il parle "d’encyclopédie de projet" et à propos des sonates, de "croisière musicale". En France, il a en particulier donné l’intégrale des 32 Sonates de Beethoven au festival Berlioz de La Côte Saint-André dans l’Isère (cité natale du grand compositeur).

  Devant la statue de Beethoven

Une grande aventure qui ne l’a pas empêché de poursuivre ses productions en matière de musique contemporaine. Passionné par le répertoire contemporain, il s'est produit dans les plus grands festivals de création contemporaine comme  le festival d’Automne à Paris, Archipel à Genève ou le Muzikgebouw d’Amsterdam, où il interprète des œuvres de Ivan Fedele, Jacques Lenot, Gérard Pesson ou Hugues Dufourt [2] qui lui a dédié Erlkönig, œuvre pour piano créée en 2006.

En 2012, il crée le double concerto de Bruno Mantovani [3] ainsi que le cycle pour piano En pièces de Marc Monnet [3] au Festival musica de Strasbourg. On a pu l'entendre récemment avec le Philharmonique de Radio France et le pianiste américain Leon Fleisher. [4]

Beethoven Project
            
Œuvres pour piano & violoncelle   Les sonates pour piano 

De Beethoven à Brahms

Rien d'étonnant à ce que François-Frédéric Guy ait eu un énorme coup de cœur pour Brahms fils spirituel de Beethoven dont il s’est peu à peu dégagé. A son époque, beaucoup considéraient Johannes Brahms comme le "successeur" de Beethoven au point que le musicien Hans Guido von Bülow a dit de sa première symphonie qu'elle était « la dixième symphonie de Beethoven ».


Une démarche logique donc, avec comme objectif la recherche de nouvelles sonorités, une osmose due à sa longue pratique de Brahms. Pour le moment, il a interprété et enregistré de Brahms le concerto no 2 avec l'orchestre philharmonique Orchestra ainsi que les sonates pour piano n° 2 et n° 3. En matière de musique de chambre, les sonates pour clarinette et piano ainsi que les sonates pour violoncelle et piano.


     
FF. Guy interprète Liszt


Il continue à interpréter Beethoven en concert, rien que pour l'été 2015, il s'est produit à Montpellier où il a joué les cinq concertos de Beethoven, à la Roque d'Anthéron pour interpréter la Pathétique et le Clair de lune, à Saint-Paul de Vence où il reprit la Pathétique... aux Musicales de Blanchardeau, au festival de Nancyfolies puis à la Côte Saint-André, un concert marathon pour l'intégrale des concertos... avec une petite pause dînatoire au milieu.

François-Frédéric Guy a aussi interprété Franz Liszt, en particulier la sonate en si mineur et les Harmonies poétiques et religieuses sur des poèmes de Lamartine (Bénédiction de Dieu dans la Solitude, Pensées des Morts) qu'il a aussi interprété en concert avec Marie-Christine Barrault. Depuis, parmi ses projets, il a présenté, dans le cadre des Solistes de Bagatelle, la transcription pour deux pianos du Sacre du printemps de Stravinsky, avec le pianiste français Jean-Efflam Bavouzet. [5]

Résultat de recherche d'images pour     Résultat de recherche d'images pour  
Avec
Anne Gastinel [6]

Discographie

* Sur Ludwig van Beethoven :
- Beethoven : Intégrale des concertos pour piano et orchestre – Orchestre philharmonique de Radio-France, dirigé par Philippe Jordan, coffret 3 CD, Naïve, octobre 2010)
- Beethoven : Sonates opus 106 et opus 109, Harmonia Mundi, 1998
- Beethoven : Sonates Pathétique, Sonate opus 106 Hammerklavier, Sonate opus 49 no 1, Naïve, 2006
- Beethoven : Intégrale des Sonates (Volumes I à III, 3 CD par volume, parue aussi en coffret 9 CD, Zig-Zag Territoires, 2011-2013
* Sur Johannes Brahms :
- Brahms : Concerto no 2 avec le Orchestre philharmonique orchestra, Paavo Berglund, direction, Naïve, live, 2004

- Brahms : Sonates pour piano no 2 et no 3, Meridian
- Brahms
: Sonates pour clarinette et piano avec Romain Guyot, Harmonia Mundi, 1996 et Sonates pour violoncelle et piano avec Anne Gastinel, Auvidis
* Marc Monnet : Imaginary Travel, Zig-Zag Territoires, 2010
* Vidéo : extraits -- Interview France 2 --


Résultat de recherche d'images pour     Vidéo: Pourquoi Beethoven ?
 
Notes et références

[1]
Philippe Jordan, né en 1974 à Zurich est un chef d'orchestre suisse, devenu directeur musical de l'orchestre symphonique de Vienne depuis 2014
[2] Ivan Fedele, né à Lecce en 1953, est un compositeur italien de musique contemporaine.

Jacques Lenot, compositeur français né en 1945, est très orienté vers la musique sérielle.
Gérard Pesson est un compositeur français né en 1958, est aussi professeur de composition au conservatoire national supérieur de danse de Paris.
Hugues Dufourt, né à Lyon en 1943, est surtout connu comme compositeur et musicologue mais il est également professeur de philosophie.
[3] Bruno Mantovani, né en 1974, est un musicien polyvalent, avant tout compositeur mais aussi chef d'orchestre, producteur d'une émission sur France musique et directeur du Conservatoire national supérieur de musique de danse de Paris depuis 2010.
Marc Monnet est un réalisateur français né en 1941.
[4] Leon Fleisher, né en 1928 à San Francisco, est un pianiste et chef d'orchestre américain.
[5] Jean-Efflam Bavouzet a lui aussi réalisé une transcription pour deux pianos de Jeux de Debussy publiée avec une préface de Pierre Boulez.
[6] Anne Gastinel, la violoncelliste lyonnaise a joué avce FF. Guy les sonates No 1 opus 36 & 2 opus 99 pour piano et violoncelle de Brahms ainsi que les sonates pour Piano & Violoncelle 2, 4 & 5 de Beethoven.

Mes fiches "Musique"
* Le pianiste François-Frédéric Guy --  Les sœurs Labèque --
* La pianiste Hélène Grimaud -- La pianiste Khatia Buniatishvili --
* Obispo chante Desborde-Valmore -- Eddy Mitchell 2015 --
* Pierre Boulez/Paul Klee/René Char --


« • Christian Broussas – FF. Guy - 28 avril 2016 -© • cjb • © »