samedi 14 juin 2014

Jules Verne dans la Somme

Jules Verne et « La maison à la tour » dans la Somme


En mars 1856, Auguste Lelarge, ami de Jules Verne et membre des Onze-sans-femme, lui demande d’être son témoin lors de son mariage en mai avec Aimée de Viane à Amiens. À l'occasion de son séjour, l’écrivain y fait la connaissance de la sœur de la mariée, Honorine, veuve et mère de deux filles, Valentine et Suzanne.

  JPEG - 26.2 ko
La maison "à la tour"                                          La maison du Crotoy

En 1866, Jules Verne loue une maison au Crotoy, en baie de Somme. Il en profite peu car l’année suivante, il part faire un voyage aux États-Unis et au retour, c’est la consécration : il reçoit la Légion d'Honneur en 1870 pendant que l'Académie française couronne son œuvre. Un temps mobilisé comme garde-côte pendant la guerre franco-prussienne, il a l’occasion d’aller à Paris pendant la Commune et en conservera un souvenir horrifié.

En 1872, Jules Verne s’installe boulevard de Longueville à Amiens, la ville natale de sa femme Honorine du Fraysne de Viane, ce qu’il écrit à son ami Charles Wallut : « Sur le désir de ma femme je me fixe à Amiens, ville sage, policée, d’humeur égale, la société y est cordiale et lettrée. On est près de Paris, assez pour en avoir le reflet, sans le bruit insupportable et l’agitation stérile. Et pour tout dire, mon Saint-Michel reste amarré au Crotoy. »

 
Maison de Jules Verne : la bibliothèque & son cabinet de travail
 
C’est en octobre 1882 qu’il quitte le 44 boulevard de Longueville où il résidera pendant quelque dix-huit ans, y écrivant de nombreux romans, pour le 2 rue Charles Dubois, dans les quartiers sud de la ville, un hôtel particulier de brique rouge surmonté d’une belle tour avec belvédère. [1] Élu au conseil municipal en 1888, Jules Verne participe à la vie de la cité, chargé des Beaux-arts et s’occupe de la construction du Cirque municipal qu’il inaugurera avec la plus grande satisfaction.

L’hôtel particulier est constitué au rez-de-chaussée de pièces de réception,  salle à manger, salon et fumoir. A l’étage on trouve une salle de lecture avec une carte du monde à plat sur le sol et un cabinet de travail en forme de cabine de bateau. Dans le grenier, Jules Verne étale ses maquettes de machines volantes, des coffres d’objets curieux provenant de ses écrits et  surtout la tour décorée d’une sculpture représentant un globe au milieu des astres.

Mais en 1900, il emménage de nouveau boulevard de Longueville, moins spacieuse, où il retrouve ses habitudes dans son cabinet de travail et la bibliothèque attenante.

Cirque Jules Verne - Pôle Cirque et Rue Amiens Le cirque J. Verne à Amiens
Notes et références
[1] Maison qui ressemble beaucoup aux maisons à tour dans ses deux romans posthumes,  Le Secret de Wilhelm Storitz et La Chasse au météore.

   <<< Christian Broussas – Pensées - Feyzin, 11 /06 /2014 << © • cjb • © >>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire